Vins De Bordeaux

Edition du 08/06/2021
 

Château Beauregard

Sommet

Château BEAUREGARD


En 2014, la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette, a fait l’acquisition du Château Beauregard, avec leurs amis de longue date, Florence et Daniel Cathiard, du Château Smith-Haut-Lafitte. La famille Moulin incarne Beauregard, et veut faire revivre ce Château à Pomerol comme une maison de famille. “J’ai la chance que ces nouveaux propriétaires me fassent confiance, nous explique Vincent Priou, il est vrai que cela fait 28 ans que je travaille ici. Leur arrivée a favorisé la “renaissance” du Château Beauregard. Nous avons refait entièrement toutes les installations techniques et la chartreuse. Nous avons choisi des cuves béton en forme de goutte, équipées d’une thermorégulation dans l’épaisseur du béton, ce qui nous permet d’être plus précis pour les vinifications. Accueil de la vendange dans une nouvelle salle de réception, tri manuel et tri optique, puis le raisin est acheminé en cuvons qui sont montées par ascenseur pour atteindre le haut des cuves afin que le raisin y soit déversé, cela évite les pompes à vendanges. Grâce à ces cuves tronconiques, nous pratiquons des pigeages tout en douceur. L’élevage se fait en barriques de chêne dont environ 50% neuves. Nous avons deux chais à barriques climatisés. Tous ces équipements techniques ont pour but de magnifier le très beau terroir que nous avons ici, à Pomerol. Château Beauregard est déjà réputé pour sa grande finesse et son élégance, nous allons lui apporter un peu plus de densité en milieu de bouche grâce à plus de sélection et à l’apport de plus de Cabernet Franc et de Cabernet Sauvignon dans l’avenir. Le vignoble d’une moyenne d’âge de 30 ans est en cours de restructuration. Déjà, il y a une dizaine d’années, j’avais commencé la plantation à très haute densité et nous poursuivons dans cet esprit de 9200 pieds/ha, ce qui est assez exceptionnel sur la rive droite. Nous sommes certifiés Bio depuis 2012 en Lalande de Pomerol et 2014 à Pomerol, nous voyons l’incidence dans les vins avec plus de précision et de pureté notamment. Nous devons être capables de produire des vins agréables jeunes mais qui ont un bon potentiel de vieillissement et c’est grâce à notre chai parfaitement équipé que nous y parvenons, c’est plus facile de travailler dans des conditions d’excellence avec des baies parfaitement sélectionnées... l’extraction se fait tout en douceur, cela permet d’extraire les bons tanins. Le Benjamin de Beauregard, notre second vin, représente 45 à 50% de notre production totale.

   

Château Beauregard

Directeur : Vincent Priou

33500 Pomerol
Téléphone : 05 57 51 13 36

Email : beauregard@chateau-beauregard.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château DESMIRAIL


Le Château bénéficie d'une situation exceptionnelle, en bordure de la célèbre Route des Châteaux. Derrière un majestueux portail de marbre rose se devinent une élégante chartreuse du XVIIIème siècle et un cuvier médocain typique de la fin du XIXe. Depuis 1992, Denis Lurton prolonge l'oeuvre de son père Lucien et apporte tous ses soins à l'élaboration de ce Grand Cru Classé. Le terroir : les vignes du Château Desmirail, d'un âge moyen de 25 ans, couvrent une superficie d'une quarantaine d'hectares. Le vignoble est à 60% Cabernet-Sauvignon, 37% Merlot et 3% Petit Verdot. Un grand Margaux 2018, 50% Merlot, 40% Cabernet-Sauvignon, 10% Petit Verdot, de robe pourpre, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, est très représentatif des belles réussites de ce grand millésime classique bordelais, c’est un vin chaleureux et distingué qui commence à s’apprécier, mais avec un réel potentiel de garde. Le 2017 est ample et parfumé, aux connotations de fruits rouges macérés, persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs.  Superbe 2016, de couleur intense aux reflets noirs, est un vin généreux, avec des arômes de fruits rouges et d’épices, et des tanins bien enrobés, typé et persistant, particulièrement prometteur. Dans la lignée, le 2015, de robe pourpre soutenu, aux tanins denses, qui mêle une charpente réelle à une jolie rondeur, tout en charme et amplitude, avec, en bouche, des nuances de fruits noirs, de cuir et de fumé, aux tanins équilibrés, un vin de très belle évolution. Le 2014, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux et charpenté, est riche au nez comme en bouche.

Denis Lurton
28, avenue de la Vème République
33460 Cantenac
Téléphone :05 57 88 34 33
Email : contact@desmirail.com
Site personnel : www.desmirail.com

Château Le BOURDIEU


Vignoble de 47 ha plantés sur un sol de formation caillouteuse mêlée de sable et d’argile (c’est ce que l’on appelle des croupes). Construit vers 1830 par Philippe Delacourt, reconnu Seigneur du Bourdieu, dans le style des maisons de maître du XIXe siècle, le Château apparaissait déjà dans la 2e édition du Féret (1878) ainsi que dans la 1ère classification des Crus Bourgeois de 1932. Toujours bien typé, ce Médoc Cru Bourgeois 2018, 50% Merlot, 49% Cabernet-Sauvignon et 1% Petit Verdot, âge moyen des vignes 32 ans, 12 mois en barriques de chêne, de robe intense, au nez complexe, c’est un vin ample, persistant, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois. Le 2017 est d’une belle couleur aux reflets violets, un vin qui mêle structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d’humus et et de fruits surmûris, idéal aujourd’hui sur une cuisine relevée comme un agneau en osso bucco ou un bœuf sauce béarnaise. Beau 2016, tout en arômes et structure, d’une belle ampleur, un vin qui sent la fraise des bois et l’humus, aux tanins fermes et soyeux à la fois, d’une finale complexe, de garde, bien sûr. Le 2015, est vraiment remarquable, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre.  Le 2014 est un vin aux tanins mûrs, intense en bouche, marqué par son terroir, au parfum de cerise et de sous-bois, d’excellente garde. Le 2013 est charmeur, au nez délicat de petits fruits rouges mûrs (cassis, mûre) et d’humus, aux tanins soyeux, à la fois puissant et fin, un joli vin mêlant rondeur et structure, où l’élégance prédomine.

Guy Bailly
1, route de Troussas
33340 Valeyrac
Téléphone :05 56 41 58 52
Email : guybailly@lebourdieu.fr
Site personnel : www.lebourdieu.fr

Château HENNEBELLE


Une propriété familiale de 11 ha de vignes. En 1918, Martial Bonastre créa le Château Hennebelle. Durant cinq générations les héritiers et gardiens du savoir faire familial Martial, Louis, René, Pierre et Laurent ont su protéger leur patrimoine. En 1976, Pierre, arrière-arrière petit fils de Martial, continue la lignée, secondé par son fils Laurent depuis le début des années 2000. Son terroir, constitué de sol graveleux apporte au vin son bouquet, son moelleux et sa très grande finesse. L’encépagement se compose de : 50% de Merlot, 40% de Cabernet Sauvignon, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. Laurent Bonastre nous indique que “2020 est une très belle année encore. Des millésimes formidables se succèdent depuis 2015. En 2020, les degrés étaient assez élevés, suite au réchauffement climatique, mais cela nous permet d’obtenir des raisins très concentrés. Les vins sont fruités, nous récoltons désormais des Cabernets de plus en plus mûrs avec des tanins beaucoup plus enrobés, des vins qui ont un beau potentiel de garde comme tous les grands millésimes d’ailleurs… Je m’occupe de la vinification des vins, je prends la suite de mon père qui a pris sa retraite. Cette année nous avons été agréé HV2. A la vente, nous proposons les 2014 et 2015.” Vous allez aimer ce Haut-Médoc 2017, sols graveleux, de couleur intense, tout en parfums, souple, persistant, tout en élégance mais avec une jolie matière, un vin très charmeur. Beau Haut-Médoc cuvée H 2017, de robe pourpre, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure. Le 2016, est dans la lignée, très parfumé, au nez où prédominent les fruits surmûris, avec des nuances en bouche où l’on retrouve la framboise, la violette et le poivre. de belle garde. Le 2015, a de la matière, une charpente à la fois puissante et souple, avec des senteurs de fruits rouges complexes (griotte, mûre), de bouche dominée par des nuances persistantes de griotte et de fumé.

Pierre Bonastre
21, route de Pauillac
33460 Lamarque
Téléphone :05 56 58 94 07
Email : pierre.bonastre@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateauhennebelle.com

CHATEAU LOUPIAC-GAUDIET


Vignoble de 28 ha, situé autour du château, bénéficiant d’une exposition plein sud et qui appartient depuis 6 générations à la famille, Le vin est issu de vendanges manuelles. Les vignes, très anciennes, sont plantées sur des coteaux qui surplombent la Garonne, dans un terroir argilo-calcaire. C’est en 1964 que Marc Ducau, après avoir secondé son père dès l’âge de 14 ans, devint le propriétaire du Château. En 1986, il proposa à son neveu, Daniel Sanfourche, de venir le rejoindre. Ce dernier devint gérant de l‘entreprise en 1995. Marie-Laurence, son épouse, le rejoignit en 1991 pour prendre en charge la partie commerciale et administrative de l’entreprise. En 2014, leur fils Nicolas, intégra l’entreprise familiale. Suave et superbe Loupiac 2017, très fin, d’une structure raffinée, c’est un beau vin très équilibré, très persistant, aux nuances de pêche, de tilleul et de pain grillé, de garde.



33410 Loupiac
Téléphone :05 56 32 99 88
Email : loupiacgaudiet@chateau-loupiacgaudiet.com
Site : chateau-loupiacgaudiet
Site personnel : www.chateau-loupiac-gaudiet.com


> Nos dégustations de la semaine

Château MOULIN DU JURA


Ici, la relation entre la vigne et cette famille a débuté il y a six générations, en 1885. Depuis, chaque parcelle de vignes s'est transmise de père en fils, de père en fille, génération après génération. Le nom Moulin du jura est en souvenir d'un ancien moulin situé sur la Barbanne, petit ruisseau délimitant les appellations Montagne Saint-Émilion et Saint- Émilion. Ce moulin, aujourd'hui remplacé par leurs chais, a existé et fonctionné jusqu?au XIXe siècle. Un vignoble de 10 ha, où se côtoient le Merlot et le Cabernet franc. 
Voilà un remarquable Lalande-de-Pomerol Les Jardins du Moulin 2016, au nez de truffe et d?humus, un vin corsé, de très belle charpente, d?une belle finale.
Excellent Saint-Émilion 2017, d?une belle structure avec beaucoup d?élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d?humus, très équilibré au nez comme en bouche, est un vin tout en distinction.
Et le Montagne Saint-Émilion Château La Croix-Jura 2016, a une robe intense, aux tanins à la fois riches et souples, très équilibré, bien charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante.

Barbara Berlureau
1, Moulin du Jura
33570 Montagne
Tél. : 06 22 89 78 81
Email : contact@moulindujura.fr
www.moulindujura.fr
 


Château LARIBOTTE


Propriété familiale, depuis 1855, elle existe pourtant depuis la fin de la révolution Française. C'est à dire six générations. Domaine de 14,9 ha, 95% Sémillon, 4% Sauvignon, et 1% Muscadelle, sous-sol argilo-graveleux abondamment fourni en rochers.
Dégusté cette année, le Sauternes 2017, d?une belle longueur, typé et puissant au nez comme en bouche, aux notes discrètes de fruits confits et de fleurs blanches.
Il y a également cet excellent 2016, c?est un vin séduisant par son nez de fruits confits, ample et persistant, d?une belle complexité, bien gras, avec une bouche très onctueuse, idéal sur une simple volaille rôtie ou des tartelettes au citron vert, par exemple.

Scea Lahiteau et Fils

33210 Preignac
Tél. : 05 56 63 27 88 et 06 86 72 73 84
Email : lahiteau.jean@orange.fr
www.chateau-laribotte-sauternes.fr
 


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Au sommet, incontestablement. Ces propriétaires sympathiques couvent leur petit vignoble de 6 ha planté sur croupes et plateau de structure argilo-calcaire.
?Je fais très attention à la sélection de mes barriques, dit Yannick Le Menn, car je pense que l?élevage est tout un art. Je travaille avec trois tonneliers différents, les chênes viennent du centre de la France, le bois provenant de forêts domaniales est de bonne qualité, le travail de coupe et de repeuplement y est bien fait. Je préfère des barriques à chauffe moyenne, cela permet de ne pas dénaturer le vin mais au contraire de lui apporter une touche de complexité.
Nos deux fils travaillent dans le milieu du vin. Grâce à eux, nous travaillons de façon plus pointue, plus exacte dans le dosage d?azote, par exemple. Depuis quelques années, on s?interdit au Château Haut Saint-Clair de mettre des produits anti-pourriture car on s?aperçoit en faisant des analyses de recherche des résidus, que les anti-pourritures migrent vers les vins. J?aime beaucoup retrouver le fruit dans mes vins, je n?aime pas trop les tanins en puissance, j?aime que mon vin soit équilibré, j?essaye de ne pas trop extraire. J?ai fait mes études de viticulture en Bourgogne à Beaune, mon professeur, André Vedel, appelait cela ?des vins de mouchoirs?.



Selon Yannick le Menn, ?le 2019 n?était pas si évident que cela? Les températures extrêmes ont bloqué la végétation. Grâce à nos sols argilo-calcaires, les réserves d?eau importantes ont alimenté les vignes.
Nous avons repris l?exploitation de l?autre domainre familial, Château Belair Saint Georges, et sur tout le plateau nous avons subi la sécheresse, les vins sont très concentrés, ce sera meilleur que le 2018.
A la vente : 2016 et 2017, surtout le 2016 car nous avons peu de 2017. Le 2018 est un vin très sympathique dans la même lignée que le 2016.
Les premiers vins sont à l?élevage en barriques neuves pour 1/3, cela donne un joli boisé assez racé. J?ai changé de tonnelier, j?ai opté pour un fournisseur charentais Vicart, mais je reste fidèle à Radoux, ses bois apportent des notes toastées à nos vins. Le 2018 est plus vineux, une partie est déjà en bouteilles. Les commandes qui arrivent du Luxembourg et de l?Allemagne me poussent à embouteiller le reste. Je suis toujours débordé !
Une nouveauté, nous avons fait faire une découpe de notre logo en métal. 1,20 m de diamètre qui représente le soldat et le coq, notre emblème, on le retrouve sur l?étiquette !?
Ce charmant couple nous propose ce superbe Puisseguin-Saint-Émilion 2017, de très bonne base tannique, qui associe puissance et rondeur, avec ce nez séduisant et persistant de poivre et de fruits des bois bien mûrs, de très bonne bouche, un vin très bien élevé.
Tout en bouche, le 2016, est un vin chaleureux, dense, de bouche distinguée, très bien corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...), qui allie concentration aromatique, finesse des tanins et structure au palais, avec une délicieuse finale poivrée.
Le 2015, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte macérée, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de poivre au palais, aux tanins amples, un vin complet.
Goûtez leur Moulin Saint-Clair 2016, parfumé, de bouche corsée, avec des notes de sous-bois et de cerise mûre, de bouche ample et fondue.

Yannick et Andrea Le Menn

> Les précédentes éditions

Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019

 



Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château de VIMONT


Château BERTHENON


Vignobles JALOUSIE BEAULIEU


Château Le BOURDIEU


Château DAVID


Château PONTAC-MONPLAISIR


Château BÉCHEREAU


Château VALENTIN


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Domaine de GRANDMAISON


Château D'ARRICAUD


Château La CROIX MEUNIER


Château BOIS CARRÉ


Château MAZEYRES


Château CANON-CHAIGNEAU


Château de MAUVES


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château MAUVINON


Château BELLE GARDE


Château de VALOIS


Château TOUR-DU-ROC


Château de PASQUETTE


Château La HAIE


Château FAUGAS


Château du PAYRE


Château BRONDELLE


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Clos TRIMOULET


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Château LAGARDE


Château La GALIANE


Château HENNEBELLE



CLOS TRIMOULET


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


DOMAINE CRET DES GARANCHES


HENRY NATTER


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE GOURON


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU REDORTIER


CHATEAU MACQUIN



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales