Vins De Bordeaux

Edition du 15/03/2022
 

Château TRONQUOY-LALANDE

Qualité

Château TRONQUOY-LALANDE


“Nous avons entamé une conversion en Bio, nous dit Hervé Berland. Cela se passe très bien et nous encourage à poursuivre la démarche. Le terroir est très drainant à Tronquoy-Lalande : une très épaisse couche de grosses graves de 10-12 m, mélangée à de l’argile, c’est idéal pour permettre à la vigne de s’adapter aux différents évènements climatologiques, pluie ou sécheresse. En général, ici, les vins sont d’une belle qualité homogène. Le vin est assez tannique tout en étant soyeux à la fois, belle expression du fruit grâce à la forte proportion de Merlot dans l’encépagement 49 %, Cabernet-Sauvignon 45%, Cabernet franc et 6% de Petit Verdot, qui apporte cette touche épicée si reconnaissable dans les vins de Tronquoy et qui “booste” les arômes du vin. L’élevage du vin dure environ 12 mois dans 1/3 de bois neuf. C’est un choix, délibéré car, la totalité en barriques neuves durcirait le vin. Nous avons le désir de produire des vins qui ont du charme, séduisants dans leur jeunesse. Les vins de Saint-Estèphe ne manquent jamais de tanins, c’est une des particularités de cette appellation. Les vins sont assez charpentés, structurés. Nous n’avons pas de soucis au Château Tronquoy-Lalande pour parvenir à maturité complète des raisins, et c’est un atout majeur. Dans la trilogie 2014, 2015 et 2016, le 2014 est le moins complexe. C’est un millésime très typé Saint-Estèphe, avec peut-être un peu moins de rondeur que les 2015 et 2016. Ce 2014 est bien structuré, charmant avec une bonne aptitude au vieillissement. Le 2015 est un millésime avec une belle structure, une grande finesse et de la complexité. Le 2016 combine parfaitement le fruit, la puissance, la finesse et l’élégance, c’est un vin très accompli. Le 2017 est une année précoce, les vendanges ont été réalisées entièrement au mois de Septembre, une floraison en Mai, une véraison avec 15 jours d’avance, un beau mois d’Août avec un déficit de pluie. Les pluies de début septembre ont été salutaires car la vigne manquait d’eau, on en aurait peut-être préféré un peu moins… Les 10 premiers jours de Septembre ont eu un effet intéressant car cela a freiné la concentration des baies de raisins et on revient sur des équilibres d’alcool plus classiques bordelais. Le 2017 est un vin bien équilibré, et, de ce fait, nous avons perdu 1° d’alcool, ce qui est une très bonne nouvelle car, pour nos vins de Bordeaux, ce n’est pas la course à la concentration, nous préférons les vins plus équilibrés qui ont de la fraîcheur, de l’élégance. Le 2017 est bien typé Bordeaux avec un joli fruit.“

   

Château TRONQUOY-LALANDE

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland - Directeur Technique : Yves Delsol

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 61 05

Email : chateau@tronquoy-lalande.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château BELLE GARDE


Les origines de la famille Duffau demeurant sur la commune de Moulon, remontent au XVIIIe siècle. Une propriété de 46 ha. On se fait plaisir avec ce Bordeaux rouge Fûts de Chêne 2019, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage 12 mois sur lies totales avec un apport d’oxygène, de couleur pourpre, alliant souplesse et richesse, aux notes de fruits cuits avec des nuances de cannelle en bouche, un vin puissant, de belle évolution. Le Bordeaux rouge cuvée Tradition 2019, est bien fait, de robe grenat, tout en arômes, aux tanins souples, au nez de pruneau, tout en bouche. Séduisant Bordeaux blanc 2020, 70% Sauvignon blanc, 10% Sauvignon gris et 20% Sémillon, élevage sur lies fines 6 mois, qui est vraiment plaisant, distingué, puissant et savoureux, alliant souplesse et fraîcheur en bouche, tout en finesse, aux nuances subtiles de noisette et de fleurs. Goûtez aussi le Bordeaux rosé 2020, de très belle couleur, tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée, idéal sur un poisson au four. Joli Bordeaux Supérieur l’Excellence rouge 2019, 50% Merlot, 50 % Cabernet-Sauvignon, vinification en cuves tronconiques permettant d’effectuer des pigeages journaliers une cuvaison de cinq semaines environ est réalisée avec un apport d’oxygène sous marc, élevage 12 mois, bien corsé, aux senteurs persistantes de petits fruits rouges mûrs avec des notes de musc, typé, aux tanins souples et très équilibrés, un vin qui allie structure et charme, très réussi. Toujours remarquable Saint-Émilion Grand Cru Château La Croix Caperot 2018, il est excellent, de bouche flatteuse et riche à la fois, où se mêlent la myrtille et l’humus, un vin classique, intense et complexe, de très bonne charpente. Si il vous en reste dans la cave, ce Saint-Émilion Château La Croix Caperot 2016, qui a une couleur soutenue, au nez où s'entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, qu’il faut laisser évoluer.

Éric Duffau
2 692, route de Moulon
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 49 12
Email : duffau.eric@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles-ericduffau.com

Château Les GRAVES


Toujours au sommet de son appellation également. Propriété familiale depuis 4 générations, où le fils, Julien, qui travaillait avec son père depuis huit ans, est désormais gérant.  “De 5 ha en 1910, l'exploitation s'étend aujourd'hui sur 20 ha. Chaque génération a contribué à cet agrandissement et a su amener son savoir faire et son expérience pour développer le vignoble. Tout en respectant la tradition, nous travaillons dans un souci de modernité, car ceci est nécessaire à l'évolution qualitative de nos vins. Ainsi nous faisons de notre domaine un espace dynamique et moderne tout en conservant les techniques traditionnelles de vinification qui donnent au vin toute sa saveur et sa qualité. C'est avant tout la passion du vin et de la vigne qui nous unit et qui donne à notre domaine cet esprit de famille qui lui est propre. Le vignoble est exposé sur coteaux sud-ouest, avec des sols en majorité argilo-graveleux. Beaucoup de soins sont apportés à la préparation des vignes (effeuillage et éclaircissage, vendanges manuelles pour les raisins blancs et les rouges des meilleurs coteaux...).” Nous avons beaucoup apprécié ce Blaye Côtes de Bordeaux rouge cuvée Réserve 2018, tout en couleur et en matière, au nez concentré, riche, tout en nuances aromatiques, ferme et soyeux, avec une bouche savoureuse. Le Blaye Côtes de Bordeaux blanc cuvée Réserve 2020, élevé en fûts de chêne, au nez où se développent des arômes d’agrumes et de petites fleurs, est de bouche florale, idéal sur du saumon fumé. On poursuit avec le Blaye Côtes de Bordeaux rouge cuvée Tradition 2018, savoureux, de belle robe soutenue, ample en bouche grâce à des tanins soyeux, avec des nuances de cerise noire et d’humus, et ce joli Blaye Côtes de Bordeaux blanc cuvée Tradition 2020, de robe dorée, d’une jolie finale aromatique, riche au nez, avec des notes de rose et d’aubépine.

Jean-Pierre et Julien Pauvif
Scea Pauvif - 15, rue Favereau
33920 Saint-Vivien-de-Blaye
Téléphone :05 57 42 47 37
Email : info@cht-les-graves.com
Site personnel : www.chateaulesgraves.com

Château DARIUS


Un vignoble de 6 ha 60 sur sols argilo-calcaires, en agriculture raisonnée. Beau Saint-Émilion GC Darius 2018, 60% Merlot, 40% Cabernet franc, avec son bouquet de fruits rouges et noirs, le vin est très soyeux, très charmeur. Excellent 2016, il est riche au nez comme en bouche, charnu, puissant, aux nuances de fruits macérés et d’épices, d’une belle complexité, avec des tanins veloutés. Le 2015, récompensé d’une médaille d’Or au Concours de Mâcon, harmonieux, dense, développe une bouche délicate, où la mûre s’associe à la framboise bien mûre, aux tanins bien enrobés.

Michel et Odette Pommier - GFA Des Pommier

33330 Saint-Laurent-des-Combes
Téléphone :06 24 38 06 83
Email : gfadespommiers@orange.fr

CHATEAU MACQUIN


Le Château Macquin s'étend sur une superficie de 30 hectares plantés à 80 % de Merlots, 10% de Cabernets-sauvignon et 10 % de Cabernets-francs. Ses sols sont argilo-calcaires et son terroir remarquable par son exposition et sa composition lui permettent de produire des vins souvent plus estimés que beaucoup de grands crus de Saint-Emilion. Le vignoble compte 5500 pieds de vignes à l'hectare dont l'âge moyen varie de 15 à 60 ans. Il est enherbé au milieu du rang pour diminuer la production et augmenter la qualité des sols en développant l'humus naturel. Le cuvier qui date de 1885 a été entièrement réaménagé dans les années 80. Tout en conservant les cuves en chêne, doublées d'inox, Denis Corre-Macquin a fait construire une cuverie moitié acier inoxydable, moitié béton. Les températures de fermentation sont contrôlées par un système de thermorégulation automatisée et la vinification surveillée par deux oenologues réputés. Denis Corre-Macquin accorde un intérêt tout particulier à la culture de la vigne; un intérêt écologique et constant qui est le premier et indispensable maillon, à ses yeux, pour l'élaboration d'un grand cru. Aujourd'hui,on oublie trop souvent que l'excellence d'un vin commence avec une vigne saine et épanouie. Afin d'améliorer encore la qualité de notre production, les vendanges s'effectuent à la machine depuis 1980. Car en choisissant précisément la date de début des vendanges de chaque parcelle et en adaptant le ramassage à la pluviométrie, le raisin arrive au cuvier le plus rapidement possible, dans un état parfait de maturité. Il est ensuite trié sur deux tables de tri avant d'être mis en cuve. Après une longue macération, le vin est écoulé et mis en cuve puis en barriques. Le chai abrite 246 barriques de chêne remplacées par tiers tous les ans. Le vin repose de douze à dix huit mois en barriques avant d'être mis en bouteilles où il attendra au moins dix ans pour être dégusté à son apogée.

Denis Corre-Macquin

33570 Montagne
Téléphone :05 57 74 64 66
Télécopie :05 57 74 55 47
Email : chateaumacquin@wanadoo.fr
Site : chateaumacquin
Site personnel : www.chateau-macquin.com


> Nos dégustations de la semaine

Le GRAND CORMIER


Culture de la vigne traditionnelle, sans traitement insecticide chimique, sols argilo-silico-calcaires, avec beaucoup de minerai de fer.
Au sommet avec ce Montagne-Saint-Émilion Le Grand Cormier 2015, aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d?épices, est un vin qu?il faut laisser se faire pour bien profiter de son potentiel. Le 2014, de bouche fondue et parfumée, où se mêlent la griotte, la fraise et l?humus, est un vin typé, charnu, savoureux, très abordable, de surcroît.
Goûtez également le 2010, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin chaleureux et bien charnu comme il le faut, de garde, bien entendu, parfait avec un carré d'agneau rôti aux courgettes et tomates farcies ou un mignon de veau orloff. Voir son Château La Plante, région Sud-Ouest.

Jacques Mournaud
Château La Plante
24610 Minzac
Tél. : 05 53 80 77 43
Fax : 05 53 82 16 93
 


Vignobles DEVAUD


Château BOUSCAUT


Au sommet. Si le vignoble de Bouscaut existe depuis le XVIIe siècle, il est acquis en 1979 par Lucien Lurton, l?une des grandes ?figures? bordelaises et propriétaire d'une dizaine d?autres crus de référence. Aujourd'hui, c?est sa fille, Sophie Lurton, à qui il a donné la propriété en 1992, qui est aux commandes. Depuis, elle s'attache avec son mari Laurent Cogombles, lui-même ingénieur Enita, à extraire le meilleur de ce terroir très original, essentiellement composé de terres argilo-graveleuses, sur socle calcaire. En 2011, un nouveau chai à barriques de 300m2 dont les murs extérieurs sont couverts de douelles de barriques est sorti de terre tandis que l'ensemble des installations était rénové avec l'architecte Arnaud Boulain.

Laurent Cogombles nous précise que ?la vendange 2020 a été précoce, nous avons dû écourter les vacances ! 2020 fait partie des années chaudes. Nous avons récolté notre Château Bouscaut blanc le 19 Août, de mémoire c?est la deuxième année la plus précoce depuis 2003.
Faibles volumes pour le rouge par rapport au blanc. Le cycle du rouge est plus long, le stress hydrique a eu plus d?impact.
Nos terroirs de blancs très argilo-calcaires nous donnent des vins très aromatiques. C?est sur ces terroirs spécifiques que la vigne puise son énergie.
Certains orages ont été les bienvenus pour relancer le process de maturation et obtenir quelque chose de bien accompli.
Pour les rouges, les vendanges se sont étalées du 14 au 25 Septembre.
Nous avons récolté de grands Cabernets fin Septembre, début Octobre. Le vin est équilibré, 2020 est une année terroir, une année de vigneron car cela a été compliqué entre les attaques de maladies et le stress. Ce qui m?a frappé pour le rouge c?est l?intensité colorante et sa richesse.
Ce qui nous intéresse c?est l?équilibre, la matière, la subtilité, des tanins soyeux.
Les indices étaient élevés cela signifiait que l?on avait une richesse naturelle, c?était très encourageant. Nous avons pratiqué des vinifications et un élevage en douceur. Notre leitmotiv est d?extraire de beaux tanins, et cela s?est fait naturellement, nous veillons beaucoup à l?équilibre des vins surtout dans ces années de stress?
Il est important de produire des vins équilibrés et soyeux, ce n?est pas la peine de pousser l?extraction à l?extrême. A l?élevage, pas d?excès de bois non plus, pour ce millésime 2020.
Actuellement, le 2019 est un très beau vin classique tout comme nos trois derniers millésimes. Nous cherchons à progresser dans l?élevage de nos vins, nous sommes très vigilant quant à l?hygiène des barriques, aux différentes interventions de soutirage, à l?entonnage des nouveaux millésimes. Nous obtenons ainsi une pureté de fruit.
Après le départ à la retraite de deux personnes clef, nous avons renouvelé l?équipe avec des personnes plus jeunes, avec, notamment à la vigne, un nouvel ingénieur qui nous a rejoints.?

Toujours ce formidable Pessac-Léognan rouge GCC 2018, qui développe un nez complexe (fraise des bois, réglisse), d'une grande intensité en finale avec ces notes persistantes de fumé et de mûre, de belle base tannique mais soyeux, un beau vin tout en charme, de garde. Savoureux 2017, il est bien charnu, de couleur profonde, ample, au nez légèrement épicé, aux tanins fondus.
Le 2016 a une couleur pourpre profond, développe un nez intense et complexe dominé par les fruits rouges cuits, un beau vin de belle matière, très équilibré, avec des tanins riches et savoureux à la fois, naturellement, de garde.
Superbe 2015, qui développe des arômes très intenses et complexes de fruits rouges et d?épices, avec des notes grillées, une bouche volumineuse, un grand vin racé, très prometteur. 
Le 2014, au nez de griotte et de truffe, est charpenté, ample en bouche, aux tanins savoureux et puissants à la fois, avec une finale de cassis mûr. 
Joli 2013, avec ces notes persistantes de griotte et de fumé, aux tanins ronds, d?un beau rubis foncé, un vin épicé en bouche, qui s?apprécie actuellement sur, par exemple, un filet mignon de porc au poivre ou un baron de lapin rôti et tomates farcies.
Le 2012 dégage un nez de mûre et de fumé, aux connotations complexes de mûre et de poivre en bouche, de couleur soutenue, d'une finale à la fois puissante et ronde.   
Remarquable Pessac-Léognan GCC blanc 2020, gras et délicat au nez comme en bouche, avec des nuances de fruits blancs mûrs, de grillé et d?amande, tout en élégance, intense. Séduisant 2019, il a des notes d?agrumes, complexe et rond, remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches), vivace et plaisant.
Le 2018, très classique de Bouscaut, tout en opulence, aux nuances d?abricot et de grillé, d?un bel équilibre, aux senteurs persistantes de fruits frais et d?une très jolie finale. Le 2017 est d?un bel or pâle brillant, très équilibré, d?une fraîcheur persistante, un vin classique qui développe un nez puissant d?agrumes mûrs, au boisé bien fondu, dominé par une puissance aromatique persistante, de bouche intense où l?on retrouve l?acacia et les agrumes.
Le 2016 est très charmeur, au nez délicat où se mêlent des notes d?amande et de chèvrefeuille, c?est un vin de bouche complexe, suave, avec des notes de pêche fraîche et de pamplemousse, de robe d?un bel aspect jaune, et se marie, notamment, avec un turbot à la normande ou des escalopes de poulet au citron. Le 2015 est vraiment très agréable, aux notes de fruits exotiques, citron, orange, pêche, croquant et dense, très complet.
Le 2014, à dominante de fleurs fraîches et de tilleul, est un vin gras et nerveux à la fois, riche au nez comme en bouche, vraiment très séduisant. Le 2013, frais et suave à la fois, très bien fait, tout en bouche, d?une très bonne persistance aromatique, un vin à ouvrir sur des fruits de mer. 

Sophie Lurton
1 477, avenue de Toulouse
33140 Cadaujac
Tél. : 05 57 83 12 20
Email : cb@chateau-bouscaut.com
www.chateau-bouscaut.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020

 



Château de Beaulon


Château BOSSUET


Château VOSELLE


Château LAFARGUE


Château CHENE-VIEUX


Château FOURCAS-DUPRÉ


Château BEAUREGARD


Château FONBADET


Château La GRACE FONRAZADE


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château BOIS CARRÉ


Domaine de CHEVALIER


Château LAJARRE


Domaine de VIAUD


Château La MARZELLE


Clos TRIMOULET


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château La FLEUR GRANDS-LANDES


Château GRAND-PUY-LACOSTE


Château SAINTE-BARBE


Château BEYNAT


Château PANCHILLE


Château CROQUE MICHOTTE


Château DAVID


Château TRONQUOY-LALANDE


Château BRONDELLE


Château du MOULIN VIEUX


Château La CROIX MEUNIER


Château de CÔME


Château LANIOTE


Château PLANTIER ROSE


Château BOUSCAUT


Château FONROQUE


Château PONT LES MOINES


Château LAFLEUR du ROY



HENRY NATTER


SCEA CHATEAU DAVID


CHARLES SCHLERET


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE ALARY


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHATEAU PONT LES MOINES



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales