Vins De Bordeaux

Edition du 20/12/2016
 

Château Beauregard

Sommet

Château BEAUREGARD

En 2014, la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayettes, a fait l’acquisition des quatre propriétés viticoles Château Beauregard, Château Pavillon Beauregard, Château Saint-Robert et Château Bastor-Lamontagne, avec leurs amis de longue date, Florence et Daniel Cathiard, du Château Smith-Haut-Lafitte. La famille Moulin incarne Beauregard, et veut faire revivre ce Château à Pomerol comme une maison de famille.


J’ai la chance que ces nouveaux propriétaires me fassent confiance, nous explique Vincent Priou, il est vrai que cela fait 25 ans que je travaille ici. Leur arrivée a favorisé la “renaissance” du Château Beauregard. Nous avons refait entièrement toutes les installations techniques et la chartreuse. Nous avons choisi des cuves béton en forme de goutte, équipées d’une thermorégulation dans l’épaisseur du béton, ce qui nous permet d’être plus précis pour les vinifications. Accueil de la vendange dans une nouvelle salle de réception, tri manuel et tri optique, puis le raisin est acheminé en nacelles qui sont montées par ascenseur pour atteindre le haut des cuves afin que le raisin y soit déversé, cela évite les pompes de remontage. Grâce à ces cuves tronconiques, nous pratiquons des pigeages tout en douceur. L’élevage se fait en barriques neuves de chêne de un ou deux vins. Nous avons deux chais à barriques climatisés. Tous ces équipements techniques ont pour but de magnifier le très beau terroir que nous avons ici, à Pomerol. Château Beauregard est réputé pour sa grande finesse, son élégance, nous allons essayer, grâce à la plantation d’une parcelle de Cabernet-Sauvignon, de lui apporter un peu plus de densité en bouche. Le vignoble d’une moyenne d’âge de 38 ans va être progressivement restructuré. Déjà, il y a une dizaine d’années, j’avais commencé la plantation à très haute densité et nous poursuivons dans cet esprit de 9200 pieds/ha, ce qui est assez exceptionnel sur la rive droite. Cette plus grande concurrence entre les pieds nous permet d’obtenir un niveau qualitatif optimum. Nous sommes dans une démarche environnementale, comme au Château Bastor-Lamontagne et Château Saint-Robert qui, eux, ont effectué des conversions Bio. Château Beauregard 2013 : vin sur le fruit, il ne fallait pas trop extraire, un vin plaisir tout en délicatesse, très flatteur, explose en entrée de bouche, arômes de fruits mûrs. Château Beauregard 2012 : millésime très typé Pomerol, flatteur avec de la densité, fraîcheur, élégance, long en bouche, belle complexité, notes d’épices, de sous-bois. Bon potentiel de garde, les Cabernets francs étaient superbes. Benjamin Beauregard, notre second vin représente 30 à 40% de notre production totale. Château Pavillon Beauregard, notre Lalande de Pomerol, 12 hectares à Néac, est un vignoble composé de 70% Merlot et de 30% Cabernet franc, j’aime dire que c’est un “petit” Pomerol qui plaît beaucoup. Le vin est vinifié ici et bénéficie des mêmes soins. Le pôle Rive Gauche est important avec 58 ha au Château Bastor-Lamontagne à Preignac et 38 ha au Château Saint-Robert dans les Graves. Nous avons fait des investissements surtout dans les vignes, certains pieds méritaient d’être remplacés. Avec Michel Garat, nous avions fait la démarche de passer en Bio il y a quelques années, et l’évolution qualitative des vins est tangible aujourd’hui, on remarque une grande pureté du botrytis et du fruit. Château Saint-Robert propose de très jolis graves rouges et blancs, le 2015 est une réussite notamment en blanc sec. L’évolution de Sauternes, un vin plus sur le fruit, à boire jeune comme les cuvées Caprice et So Sauternes sont des réussites. Les vins du Château Bastor-Lamontagne à Preignac sont issus d’un terroir qui ressemble à celui de Barsac, cela donne un Sauternes frais, bien équilibré, je privilégie les Sauvignons dans l’assemblage pour profiter du fruité et de l’acidité rafraîchissante.”

   

Château Beauregard

Directeur : Vincent Priou

33500 Pomerol
Téléphone : 05 57 51 13 36
Télécopie : 05 57 25 09 55
Email : beauregard@chateau-beauregard.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT MEDOC
e_medoc.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR (Hors Classe)
MOUTON-ROTHSCHILD
GRAND-PUY-LACOSTE
MONTROSE
PICHON-COMTESSE
(LYNCH-BAGES)
CLERC-MILON
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LAFITE-ROTHSCHILD
MARGAUX
BATAILLEY
LASCOMBES
BRANE-CANTENAC
CLAUZET
HAUT-MARBUZET
LÉOVILLE-BARTON



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(BROUSTERAS)
BEAU SITE
(CALON-SÉGUR*)
FONBADET
LA GALIANE
HAUT-BATAILLEY
TRONQUOY-LALANDE*
CAMBON LA PELOUSE
DAVID
SAINT-HILAIRE
FONTESTEAU*
FOURCAS-HOSTEN
LESTAGE-DARQUIER
HOURTIN DUCASSE*
LE MEYNIEU*
AGASSAC
CISSAC*
HAUT COTEAU*
LAGORCE BERNADAS
LAMOTHE-CISSAC
TEMPLE DE TOURTEYRON
CHANTEMERLE
BOIS CARRÉ*
COUDOT
GRAVES DE LOIRAC
HENNEBELLE
LES MOINES*
BEYZAC*
LA CROIX*
LAGNEAUX*
RAUX*
ESTEAU
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BRIDANE
CANTENAC-BROWN*
MAYNE LALANDE
MONGRAVEY
DESMIRAIL*
FOURCAS-DUPRÉ
MAUCAILLOU
LAGRANGE*
MARQUIS DE TERME*
MOULINE*
ROLLAN DE BY*
VILLEGEORGE
LE BOURDIEU
PANIGON
PLANTIER ROSE
PETIT BOCQ
POMYS
TOUR-DU-ROC*
CARONNE-SAINTE-GEMME*
DEVISE D'ARDILLEY*
ESCOT*
LUSSAN
MOULIN ROUGE
CROIX du TRALE*
DOYAC
DONISSAN*
HOURBANON*
LAMARQUE
REYNATS*
SAINT-AHON
SOULEY-SAINTE-CROIX
LOUSTEAUNEUF
VITICULTEURS FORT MEDOC
GRANINS-GRAND-POUJEAUX



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(GORRE*)
PONTAC-LYNCH
(ROSE BRANA*)
DOMEYNE
(LOIRAC)
TOUR SIEUJAN
TOUR MARCILLANET
SIORAC
LABADIE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(POUJEAUX)
LES MARCEAUX
FAUGEROUX
LARRIVAUX
LE TEMPLE*
SENILHAC
(SIGOGNAC)
SÉRILHAN

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


 A l'honneur

 Suivez nous

Patrick Dussert-Gerber sur Facebook Patrick Dussert-Gerber sur Twitter Patrick Dussert-Gerber sur LinkedIn Patrick Dussert-Gerber sur Viadeo




MILLESIMES 2016
Edition annuelle

Le terroir, sinon rien

Les grands vins racés et ... les autres

EXCLUSIF

Feuilletez gratuitement MILLESIMES en ligne comme le vrai magazine en tournant les pages

CLIQUEZ ICI


Recevez MILLESIMES en édition interactive PDF dès votre règlement
7 €
(format numérique PDF)

Recevez MILLESIMES en édition papier 464 pages en couleur présentation luxueuse


France Métropolitaine
15€
(port prioritaire compris)



 Les classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château La GRACE FONRAZADE


“Le Château connaît une deuxième vie depuis 2013, nous raconte François-Thomas Bon. Nous avons acheté la maison principale fin 2010, et après une longue réflexion, la décision de refaire la totalité des bâtiments a été prise en 2013. Les nouveaux chais ultra-modernes répondent au niveau d’exigence qualitative et technique que nous souhaitons. Les parcelles sont plantées sur 3 profils distincts : les sols marquées par la grave fine, les parcelles sur argilo-calcaire et enfin les sols sablo-argileux très riches en minerai de fer. Nous avons fait le choix d’être en agriculture bio, dans le respect des sols et de la nature (les Saint-Émilion seront AB dès le millesime 2013. Pour les Bordeaux, ce sera à partir du millésime 2016, actuellement en conversion). La propriété compte 5 ha en Saint-Émilion Grand Cru et 6 en Bordeaux ou Castillon Côtes de Bordeaux, ainsi que les parcelles de blanc car les vignes se trouvent sur la commune de Gardegan-et-Tourtirac.” Tous ces soins expliquent ce bien joli Saint-Émilion Grand Cru Château La Grâce Fonrazade 2012, d’une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), ample, de belle charpente, de couleur pourpre, très bien élevé, de bonne garde, naturellement, un vin que l’on peut associer, notamment, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde.  Le Saint-Émilion Grand Cru Persevero du Château La Grâce Fonrazade 2012, pur Merlot, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant charpente et élégance, est un vin très structuré, où toutes les caractéristiques de ce millésime sont présentes, aux nuances de mûre et de noix de poivre au palais.

François-Thomas Bon - Earl Persevero
4, route de Jacquemeu
33300 Saint-Emilion
Téléphone :06 70 02 81 67
Email : persevero@lagracefonrazade.com

Château de ROQUEBRUNE


Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées. “D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10.5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons. En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maitriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir. En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. D'ici un ou deux ans nous agrandirons notre chai pour pouvoir stocker toute notre production en bouteilles. En 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné. Ce millésime 2014, poursuit Florent Guinjard, nous a apporté qualité et quantité : 45 hl à l'hectare, nous avons fini les premiers soutirages et ce millésime  donnera toute satisfaction, dans la lignée des 2012, que nous avions particulièrement réussis.” Vous apprécierez donc ce Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin, dense, parfait sur un filet d’agneau. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Dans la lignée, le 2009, typé, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, associe rondeur et structure.

Florent Guinjard
Les Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 44 54
Télécopie :09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site personnel : www.chateauderoquebrune.com

Château BATAILLEY


C’est un grand Pauillac classique, 70% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, 2% Petit Verdot, 3% Cabernet franc, vignoble de 57 ha, sur sol de silice et de grave, âge des vignes de 40 ans, fermentations 15 à 20 jours, élevage : 16 à 18 mois (55% de barriques neuves)... On le voit avec ce Pauillac GCC 2012, 70% Cabernet-Sauvignon, 25% Merlot, 3% Cabernet franc et 2% Petit Verdot, très jeune, bien sûr, de couleur pourpre, au nez où s’entremêlent des notes de cannelle et de fruits macérés, un vin riche, d’une belle longueur, avec ce léger goût fumé très typique, d’une base tannique imposante, qu’il faut laisser se fondre. Remarquable 2011, structuré, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche, avec ces tanins savoureux, un vin légèrement poivré en finale, généreux. Superbe 2010, tout en couleur et en matière, très typé, gras, au nez subtil, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de griotte, de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, qui mérite de la patience pour en profiter pleinement. Dans la lignée, le 2009, de teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi présents, dominé par le cuir, le cassis et la framboise, charnu comme il le faut, classique et savoureux, d’excellente bouche. “Le 2009 est un très grand millésime, me dit Philippe Castéja, je ne suis pas le seul à le dire, quel que soit la rive, en blanc ou en rouge. Nous avons connu d’excellentes conditions climatiques durant tout le cycle végétatif, et cela nous a permis de faire des vins de très grande qualité. Le 2010 est dans la même lignée mais, la fin d’été et le début d’automne ont été un peu plus compliqués, ce sont de très bons vins mais nous n’avons pas la même homogénéité qu’en 2009. Il y a des propriétés qui ont d’ailleurs mieux réussi le 2010 que le 2009, en tous cas ce sont deux très grands millésimes. Ce qui caractérise ces grands millésimes, c’est ce que tout est bon, sans exception. Si je faisais une classification entre les derniers millésimes, je dirais que le 2009 est exceptionnel, le 2010 un très bon millésime et le 2011 promet d’être un bon millésime. En effet, le 2011 possède un très bon potentiel mais c’est moins homogène. Cela dépendra de la façon dont les propriétaires auront travailler leurs vignes... Ce n’était pas un millésime facile à faire, il fallait l’aide des œnologues, alors qu’en 2009, tout était aisé.” Très beau 2008 qui mêle structure et velouté en bouche, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux senteurs de fruits macérés et d’épices, un beau vin de garde. Le 2007 est l’un des plus beaux vins du Médoc à déboucher actuellement, de robe pourpre intense, ample, complexe, est un vin structuré, avec une belle richesse d’arômes où dominent les épices, d’une longue finale avec des senteurs secondaires de fruits cuits. Le 2006 est un grand vin concentré, riche, de couleur grenat soutenu et intense, de très bonne structure, avec ce nez de fruits surmûris, de truffe et de poivre, très réussi, de garde. Le 2005, au charnu bien caractéristique, avec cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, bien corsé comme il se doit, d’une belle palette aromatique (fruits mûrs, sous-bois, épices), un vin de garde. Le Pauillac GCC Château Lynch-Moussas 2012, 70% Cabernet-Sauvignon et 30% Merlot, structuré, très élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique, un vin qui allie distinction et richesse, de très bonne garde. Excellent 2011, typé, de couleur intense, ample et parfumé, de petits fruits cuits et de cuir, corsé en bouche, est un vin charnu, ferme et persistant en bouche, de très bonne évolution. Le 2010, charpenté, intense, riche, très bien élevé, au nez de myrtille, de violette et d’épices, gras, mêle puissance et distinction. Vous apprécierez également ce Pauillac Château Haut-Bages Monpelou Cru Bourgeois 2012, 68% Cabernet-Sauvignon, 26% Merlot, 5% Cabernet franc et 1% Petit Verdot, riche et fondu à la fois, de robe grenat soutenu, parfumé et persistant, aux tanins riches, très équilibrés, un vin corsé qui poursuit son évolution. Le 2011 est de bouche pleine, aux senteurs de fruits des bois macérés et de fumé, que l’on retrouve en bouche, puissant et savoureux, aux tanins amples. Le 2010, aux nuances fruitées et giboyeuses, est un beau vin complet, avec des tanins denses et harmonieux, d’excellente garde. Le Haut-Médoc Les Hauts de Lynch-Moussas 2012, 62% Cabernet-Sauvignon et 38% Merlot, de couleur soutenue, aux notes de cassis mûr, d’épices et de fumé, très bien élevé, riche et savoureux en bouche. Le 2011 est de belle robe soutenue, ample, aux connotations de violette, de fraise et d’humus, de très bonne garde. Il y a également le Haut-Médoc Cru Bourgeois Château Haut-Madrac 2012, 55% Merlot et 45% Cabernet-Sauvignon, charnu, riche en couleur, aux tanins savoureux, au nez intense de fruits cuits (fraise des bois, mûre) et d’humus, un vin qui commence à peine à s’ouvrir.

Philippe Castéja

33250 Pauillac
Téléphone :05 56 59 01 13 et 05 56 00 00 70
Télécopie :05 57 87 48 61 et 05 57 87 60 30
Email : phcasteja@borie-manoux.fr
Site personnel : www.borie-manoux.com

CHATEAU DE CHANTEGRIVE


Grâce aux patients efforts de remembrement accomplis par Françoise Lévêque depuis quarante ans, le Château de Chantegrive est devenu un superbe vignoble doté d'excellents terroirs constitués de graviers roulés mélangés à des sables fins s'appuyant sur une structure argilo-calcaire. Les vignes de plus de 30 ans d'âge sont plantées en majorité sur des terrasses et de légères croupes orientées au sud et bénéficient d'un excellent ensoleillement et d'une bonne ventilation. Des atouts qualitatifs indispensables pour faire du bon vin. C'est aussi une superbe exploitation dotée des meilleurs équipements inspirés à la fois par la tradition et les techniques modernes. Le Château Chantegrive est enfin conduit par une famille sympathique et passionnée par le vin, soucieuse du travail bien fait, respectueuse du client et responsable de la qualité des vins qu'elle produit. "Nous aimons produire des vins typés, précise Françoise Lévêque, élégants et de très grande qualité, nous sommes d'ailleurs fiers de retrouver nos vins dans les palmarès, c'est un encouragement pour continuer". Leur Cuvée Caroline est prestigieuse. On est très vite envoûté par ce vin riche et intense, élevé en fûts neufs, à la belle robe dorée, au nez, très élégant et intense, avec des notes de vanille, de citron, de beurre frais, d'amande grillée et de tilleul. Le vin est suave, avec une attaque en bouche franche, dominée par le fruit et le gras.

Françoise et Hélène Lévêque

33720 Podensac
Téléphone :05 56 27 17 38
Télécopie :05 56 27 29 42
Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com
Site : chateauchantegrive
Site personnel : www.chantegrive.com


> Nos dégustations de la semaine

Château HAUT BAILLY


On est au sommet avec ce Pessac-Léognan rouge 2011, remarquable, corsé, alliant souplesse et complexité aromatique, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille, de poivre et de cassis, puissant en bouche, d’excellente garde. Spendide 2009, d’une base tannique imposante, très typé, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées et réglissées, est un vin où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie, de bouche ample et fondue, de garde, naturellement. le 2007 est toujours superbe aujourd’hui, séduisant, puissant, avec ce nez légèrement épicé, avec des tanins bien présents mais soyeux, coloré et parfumé, d’excellente évolution.
Il y a encore La Parde de Haut Bailly (51% Merlot, 41 % Cabernet-Sauvignon et 8% Cabernet franc, 15 % de barriques neuves). Le 2011, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes où dominent les fruits rouges et la violette, un très joli vin qui mêle finesse et charpente. Le 2009, parfumé, au nez complexe où dominent les fruits cuits, le poivre et les épices, harmonieux, un vin gras et ferme, classique de ce millésime. Pour mémoire, quand la Parde de Haut Bailly est crée en 1967, Haut Bailly est l’un des premiers domaines à produire un Second Vin, avec un élevage en barriques durant une période de 12 mois. Chaque année les proportions de cépages varient en fonction des choix d’assemblage et des sélections de lots faites pour le grand vin. Le 2007 (50% Cabernet-Sauvignon, 42% Merlot et 8 % Cabernet franc), de couleur rubis, est très équilibré, aux tanins bien fermes, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois.

Robert G. Wilmers - Direction : Véronique Sanders

Château HAUT CRUZEAU


Au sommet de son appellation. "En 2001, raconte Régis Chevalier, je reprends le Château, petite exploitation familiale qui compte 5 ha de vignes (80% Merlot et 20% Cabernet). En 2010, je lance "Chic" (AOP Provence), un rosé exclusivement vendu en bouteilles de un litre et demi, qui rencontre rapidement un vif succès, tant pour sa qualité que pour son design. En 2012, je lance "Pure" (AOP Bordeaux Blanc), un vin sec fruité, dans la même lignée que "Chic" la même année, je crée une société de négoce, portant mon nom, (Sarl Régis Chevalier). Mon objectif : faire du bon et du beau".
Bref, ce propriétaire sympathique et passionné peut être satisfait de son Bordeaux Supérieur 2011, de couleur rubis intense, avec un nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, un vin qui associe richesse et harmonie. Le 2010 est un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche complexe et persistante, à dominante de fruits noirs cuits. Beau 2009, de robe intense, au nez complexe où dominent les fruits cuits, alliant structure et élégance en bouche, un vin bien corsé comme il le faut, de garde.
Son Pure Blanc (90 % Sauvignon, 5 % Sémillon, 5 % Muscadelle, vignes âgées de plus de 25 ans, récolte manuelle, vinification traditionnelle et élevage en cuves), est vraiment plaisant, distingué, puissant et savoureux, alliant souplesse et fraîcheur en bouche, tout en finesse, aux nuances subtiles de noisette et de fleurs présenté dans un contenant moderne, dynamique comme le Chic rosé (Grenache, Cinsault, Tibouren, pressurage direct), parfaitement réussi, toujours friand et sec à la fois, de belle teinte, très fruité, avec cette pointe de nervosité agréable, de bouche subtilement florale. C'est très bon et (très) bien. Pas la moindre hésitation.

Régis Chevalier

Domaine CHALET de GERMIGNAN


Un domaine familial (6e génération) qui s'étend sur 7 ha. Il est composé de 4 grandes parcelles réparties sur les communes du Taillan-Médoc et Blanquefort. La particularité des sols (graveleux, sablonneux, argilo-graveleux) et sous- sols (graveleux, calcaires et argileux) a permis l'implantation de divers cépages ce qui en fait un des rares domaines comptant autant de varié- tés. Un rapport qualité-prix-plaisir exemplaire pour ce domaine de 6 ha de vignes.
Très agréable, ce Haut-Médoc 2013, où les Cabernets sont majoritaires, élevage de 18 mois en cuves et barriques dont 10 à 20% neuves, vinification traditionnelle en cuve Inox, au nez harmonieux, avec des notes très caractéristiques et persistantes de cassis, de sous-bois et d’épices, tout en bouche, très abordable (8 €). 
Excellent 2012, de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense en bouche, harmonieux et puissant, très parfumé, très équilibré, aux tanins mûrs, avec cette touche épicée, d’une belle finesse aromatique, de très bonne garde. Pour preuve, ce 2002, de belle robe, qui associe une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, ample et parfumée, et s’accorde parfaitement aujourd’hui avec des pigeonneaux aux petits pois.

Luc Monlun
139, avenue de la Boétie ( Chai et Dégustation : 98, avenue de Germignan)
33320 Le-Taillan-Médoc
Tél. : 06 07 81 76 86
Fax : 05 56 95 82 34
Email : contact@lesvignoblesdegermignan.fr
www.lesvignoblesdegermignan.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015

 



Château LAUDUC


Château BRAN de COMPOSTELLE


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château CHENE-VIEUX


Château BÉCHEREAU


Château de CRAIN


Château LARRAT


Château TOUR-du-ROC


Domaine de GRANDMAISON


Château MONTROSE


Château BELLES-GRAVES


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château DESMIRAIL


Château AUX GRAVES DE LA LAURENCE


Château PASCAUD


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château LUCHEY-HALDE


Château PIRON


Château PIGANEAU



CHATEAU PONT LES MOINES


CHATEAU REDORTIER


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE COMTE PERALDI


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE GOURON


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CHATEAU DE LA BRUYERE


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


CHAMPAGNE GREMILLET


CHÂTEAU FILLON


EARL GUY MALBETE


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales